Un programme pour toute la planète! Pour l'avenir de nos enfants!

TRACT GILET JAUNE N°6 A DIFFUSER DANS LES MANIFESTATIONS

La majorité des travailleurs et des familles s'appauvrissent tandis que les oligarchies accroissent leur empire et que les bourgeois: les plus riches coûtent plusieurs centaines de milliards d'euros par an. Nous devons payer toujours plus cher pour des activités commerciales parasitaires alors que les choix des politiciens aux ordres de toutes étiquettes nous rendent toujours plus difficiles l’accès aux soins médicaux, à la formation, au logement, à la dignité dans le travail. Le pouvoir se contre fiche de l’écologie. Les grands groupes continuent à produire en toute impunité les saloperies cancérigènes dont on crève. L’industrie du profit crame toutes les ressources terrestres essentielles à la vie.  Nous sommes mobilisés pour dire stop ! Stop à l’exploitation des patrons ! Stop à la production inutile !  Stop au travail sans valeur!  Stop aux manipulations politiciennes et électoralistes !  

 

Le temps est venu de nous assembler et de nous entendre sur la société que nous voulons. Organisons-nous en comité dans chacune de nos entreprises, atelier par atelier et service par service, par quartier, bloc par bloc, immeuble par immeuble et rue par rue. Tissons des liens d'entraide, cherchons tous les moyens pour satisfaire nos besoins par nous même.

Certaines parties de l’élite politico-médiatique voudraient endiguer notre révolte, d’autres insultent et calomnient. Qu’ils nous craignent ! La démocratie pourrie du capital a fait son temps ! C’est pour ces raisons que des gilets jaunes se sont constitués pour construire une plateforme de perspectives : Il ne s’agit pas d’une plateforme électorale de plus, mais une plateforme de perspectives de combat. L'histoire ancienne et récente démontre qu'il n'y aura jamais d'issus dans le cadre de la mystification démocratique patronale qui prétend avoir une légitimité par l'organisation de farces électorales en convoquant aux urnes des millions d'électeurs passifs: les capitalistes possèdent l'ensemble des médias. Ils ont tout pouvoir pour manipuler l'opinion pour propager leur chantage économique. Après des dizaines d'années d'alternances électorales fictives en France et dans le monde, il est grand temps pour la classe des travailleurs de se débarrasser de la bouillie "démocratique" servie à toutes les sauces: le R.IC. le RIP et toutes les foutaises réformistes qui n'ont qu'un objet: détourner la classe des exploités de la nécessité  de s'instaurer en classe dominante et mettre à bas l'ordre social bourgeois. Seule une mobilisation massive radicale qui pose la question du pouvoir aux travailleurs sera nécessaire pour mettre à bas toutes les institutions patronales pour leur substituer le pouvoir des comités des travailleurs et habitants associés.

Une plateforme pour tous les gilets jaunes de la planète

 

  • La  classe des travailleurs, le prolétariat, s'érige en classe dominante avec comme perspective l'émancipation de la société de tous les rapports d'exploitation: pour se faire elle doit d'ores et déjà se construire en fédération de comité avec pour finalité d'exercer sa domination politique: dissolution de toutes les institutions patronales actuelles qui nous excluent des prises de décision en leur substituant une coordination de nos comités et assemblées de comités de travailleurs, à tous les niveaux de la production et à toutes les échelles territoriales : Désignation des délégués selon des mandats impératifs avec droit de révocabilité permanent des comités. Mise en place du pouvoir des comités, les délégués désignés doivent être révocables en permanence. Les comités sont fédérés dans des assemblées, locales et régionales, d’entreprise et par secteur d’activité. Les délégués doivent être tenus par des mandats impératifs. Ils ne bénéficient d’aucun revenu spécifique pour l’exercice de la délégation, sauf l’indemnisation des éventuels frais en rapport avec l’exercice de leur engagement. Les délégués se doivent de continuer à travailler comme tous les autres travailleurs et participer à l’effort collectif de production. Les tâches de délégation sont intégrées dans le temps de travail et dans la limite du raisonnable, en privilégiant une rotation dans les charges de délégation: un délégué ne peut devenir un bureaucrate permanent. Tous les mandats se doivent d'être électif: aucune cooptation d'en haut par des organisations politiques où syndicales. La dimension des comités ne devrait pas dépasser trente participants avec comme mode de fonctionnement l’organisation de tours de paroles  afin de créer les conditions réelles pour permettre à tous d’intervenir dans le processus des décisions. Il s’agit de prévenir tout développement d’une bureaucratie qui s’approprie des privilèges matériels ainsi que le pouvoir au détriment de l’ensemble de la classe des travailleurs consommateurs associés. Les comités sont fédérés dans des assemblées, locales et régionales, d’entreprise et par secteur d’activité.  

  • En finir avec tous les privilèges et les impunités, l’actionnariat et l’exploitation des salariés qui trouvent leurs corollaires dans l’appauvrissement du plus grand nombre en s’engageant dans la voie de l’égalité sociale : Limitation des écarts de revenus de 1 à 4 maximum avec pour objectif l'application du principe "à chacun selon ses besoins" ainsi que l'abolition de l'argent et du salariat: augmentation des bas revenus par le plafonnement des revenus afin d'offrir à chacun la possibilité d'assurer ses besoins élémentaires vitaux, sous réserve de participer à l’effort collectif de la production. La société se doit d'être solidaire des personnes porteuses d'handicap ou de l'incapacité de travailler: sera garanti un niveau de vie moyen des autres travailleurs en activité.

  • Gratuité des produits de première nécessité, la nourriture, le logement, la santé, les transports collectifs, de l’instruction, de la formation professionnelle et ouverture de l’université à tous, sans condition d’âge ni de diplôme pour perspective, le libre accès au plus grand nombre des biens et services.

  • Expropriation des grandes fortunes, abolition de la propriété capitaliste et gestion directe et collective des entreprises: socialisation de l'ensemble des moyens de production, d'échanges et des circuits financiers sous le contrôle des travailleurs consommateurs associés.

  • Assurer un logement gratuit et décent à toutes et tous: abolition des loyers et faire valoir le droit d'usage par l'accès à la pleine possession du logement individuel et familial.

  • Embauche des chômeurs par une baisse radicale du temps de travail, personne ne doit être laissé sur le carreau: Organisation collective du temps de travail afin d'assurer à toutes et tous du temps libre avec comme objectif initial une semaine de 25 h maximum

  • Assurer un départ à la retraite à un âge selon les choix et les capacités de chacun.

  • Autogestion des entreprises et organisations de la production pour satisfaire les besoins de tout un chacun. Tout le pouvoir aux comités des travailleurs et habitants en vue de planifier la production selon les besoins sociaux et les impératifs écologiques. En finir avec la production marchande inutile et toxique.

  • Transition à des sources d'énergie non polluante : énergie solaire, énergie des marées, éolienne, etc.

Diffusez la plateforme jaune
Partagez vos idées!
Contacter nous!

​Telephone : ​07 52 49 14 29

Email : plateformejaune@gmail.com

​​​