top of page
  • Photo du rédacteurPLATEFORMEJAUNE

MACRON, Un Monarque Moderne Hors de Contrôle : Les Pleins Pouvoirs Entre les "Mains de la Folie"! APPEL A L'INSURRECTION SOCIALE DES TRAVAILLEURS!

Appel de PLATEFORMEJAUNE du 15 mars 2024





Hier, Macron a prononcé un discours sans poser de restrictions, articulant un conte qui semble artificiel. À l'heure actuelle, tout le monde est désabusé face aux frasques d'un homme entouré de rumeurs concernant sa consommation de substances illicites et dont la lucidité est remise en question. Il prend des décisions inconsidérées, mettant en jeu la sûreté de nos familles et proches, et intensifiant les risques de déclencher un conflit nucléaire.

Cette situation réaffirme la position urgente de PLATEFORMEJAUNE : il est essentiel de renverser l'appareil institutionnel, masquée sous une façade démocratique. Ce système s'appuie sur la légitimité octroyée par des électeurs souvent passifs pour élire les figures d'une oligarchie possédant les rouages de la diffusion de l'information, et qui renforce de plus en plus son contrôle sur le web.


Pour comprendre la gravité de cette situation, il convient de se pencher sur des précédents historiques. Prenons le cas de l'ascension du parti nazi en Allemagne. Le NSDAP, dirigé par Adolf Hitler, est passé d'un parti marginal dans les années 1920 à la force politique dominante en une décennie. Lors des élections de 1930, le parti fait une percée significative, passant de 12 sièges à 107 au Reichstag. C'est lors des élections de juillet 1932 que le parti nazi devient le plus grand parti au parlement allemand (Reichstag), avec 230 sièges sur 608, bien qu'il n'ait pas obtenu la majorité absolue. Finalement, Hitler est nommé chancelier le 30 janvier 1933. Avant de plonger le monde dans les ténèbres de la Seconde Guerre mondiale, Hitler avait bénéficié d'un électorat majoritaire. Mais ce n'est pas tout. Son parti, le NSDAP, s'était considérablement enrichi grâce au soutien financier des élites bourgeoises d'Allemagne et, contrairement à une vision simpliste, grâce aussi à l'aide d'influents capitaux étrangers. Parmi ces soutiens, on note en particulier la présence d'Henry Ford, dont l'antisémitisme notoire est documenté dans des ouvrages tels que "Le Juif international", ouvrage qu'Hitler considérait comme l'un de ses "livres de chevet", selon la déposition du vice-chancelier Franz von Papen lors des procès de Nuremberg. De même, James D. Mooney, un dirigeant de la General Motors, avait été décoré de l'ordre du Mérite de l'Aigle allemand pour son service aux industries allemandes, comprenant le soutien au régime nazi.


SOURCE CERCLE D’ÉTUDE DE LA DÉPORTATION ET DE LA SHOAH https://www.cercleshoah.org/spip.php?article255


Le financement de leur ascension provient de diverses sources. Les grandes entreprises allemandes, telles que IG Farben et Krupp, ont fourni un financement conséquent, convaincues que le parti pourrait stabiliser l'économie et contrer le communisme. Outre les financements allemands, des personnages comme Henry Ford, américain, avaient également contribué financièrement au parti. Ford est noté pour avoir reçu la croix de grand-croix de l'ordre de l'Aigle allemand, un honneur attribué aux étrangers.

Ces éléments financiers et ces soutiens politiques ont favorisé les activités et propagandes nazies, les propulsant vers le pouvoir. La Shoah et les autres atrocités perpétrées par le régime nazi sont des témoignages sanglants de l'horreur que des majorités électorales et des élites financières peuvent légitimer. Les soutiens n'excusent pas les crimes contre l'humanité. Ainsi, nous rejeterons tout pouvoir oppressif, quelle qu'en soit l'origine, électorale ou financière. Les crimes du régime nazi, perpétrés au nom d'une prétendue "majorité électorale", contestent fermement la notion selon laquelle la volonté de la majorité serait infaillible. Était-ce légitime de commettre de tels actes, simplement parce qu'ils étaient soutenus par un vote populaire ? Nous répondons avec force : aucune majorité ne peut justifier l'oppression, numérique qu’elle soit ou non. L'impératif de liberté pèse plus lourd que le joug de l'asservissement.

Devant ces risques, nous ne tolérerons aucune borne à notre résistance. Nous appelons chaque personne assoiffée de justice à s'unir dans un mouvement de révolution pour reprendre les droits usurpés depuis la Grande Révolution française au peuple travailleur. La création de comités de résistance dans les entreprises et les quartiers est nécessaire pour renverser cette tyrannie. Ignorés, nous risquons une apocalypse nucléaire qui, elle, ne laissera place à aucun débat ni divergence. Certes, cette lutte s'accompagnera de sacrifices, de larmes et de sang versé. Mais ce sont les tributs nécessaires à notre émancipation.

Nous, les travailleuses et travailleurs, nous ne brandirons pas les armes contre les forces russes, ô JUPITER! Nous ne sommes point couards! La peur de donner notre vie dans la quête de notre libération ne nous habite pas! Nous sommes prêts à mourir de manière héroïque dans cette confrontation contre les élites bourgeoises qui corrompent notre existence depuis bien trop longtemps!


PLATEFORMEJAUNE appel à une insurrection ouvrière massive! C'est urgent! PAIX entre les peuples GUERRE aux exploiteurs! LES OUVRIERES ET OUVRIERS EN ARMES DURANT LA GUERRE CIVILE ESPAGNOLE 1936! QU'ILS ET ELLES NE SOIENT PAS MORT POUR RIEN!



49 vues0 commentaire

Comments


bottom of page