• PLATEFORMEJAUNE

MOBILISATION DU 5 DECEMBRE 2019 N’EST QU’UN DÉBUT !

CE N’EST QU’UN DÉBUT ! EN LUTTE ! BLOQUONS TOUS! GRÈVES SAUVAGES! GRÈVES POLITIQUES! COUPONS LE MAL A LA RACINE!

PLUS D’UN MILLION DE MANIFESTANTS DANS TOUTE LA FRANCE LE 5 DÉCEMBRE!

Salarié(e)s des industries et des services, ouvriers, employés, cadres, techniciens, ingénieurs, chômeurs, retraités, étudiants, lycéens, la mobilisation du jeudi 5 décembre a été un premier succès. Mais tout comme la mobilisations des salariés impliqués dans le mouvement des gilets jaunes, elle doit se développer, s'amplifier! Les secteurs les plus en avant ne démobilisent pas et reconduisent la grève. Ce n’est que le début de l’action. Car le gouvernement ne cédera pas facilement. C’est un fait. Il faut faire monter la mobilisation en puissance et inscrire la lutte dans la durée. Il est aussi grand temps de rompre avec la mystification démocratique! Depuis des dizaines d'années la classe dominante nous balade en fausse alternance, justifiant sa dictature démocratique parcequ'elle organise de grosses farces électorales en convoquant des millions d'électeurs passifs! La démocratie est une chimère tout comme toutes les lubies réformistes de seconde zone à la mode dans le mouvement des gilets jaunes, dixit la revendication du R.I.C. une grosse blague sans queue ni tête...Organisons nous nous même en comité avec nos propres organes de combat, où des délégués sont révocables et contrôlés par les comités de salariés dans chaque atelier, service, entreprise par entreprise. Pour vaincre la racaille patronale, Il faut encourager l'émergence d'une conscience de classe révolutionnaire: la classe salariée doit se faire une raison et faire sienne qu'elle doit avoir comme perspective celle d'exercer sa domination politique sur toute la société sur la base de son propre programme d'émancipation. Nous devons nous efforcer à encourager que de nouveaux secteurs du travail s’engagent et débrayent à leur tour. Nous avons appris depuis des dizaines d'années d'échec que les manifestations "Bon enfant" avec des ballons ne suffirons évidemment pas à vaincre!

TRAVAILLONS POUR NOUS-MÊMES ! Nous voulons travailler à nos conditions ou nous ne travaillerons pas.


SUR LES ATTAQUES SUR NOS RETRAITES: Vous avez bien pris connaissance de l’offensive de l’État patronal et des lobbys financiers contre nos retraites ? Un système à point dont la valeur sera déterminée par les gouvernants, un système de décote avant 64 ans, un système de calcul sur la base de la moyenne des salaires de l’ensemble de la carrière plutôt que sur les 25 meilleures années.

Le gouvernement veut réduire nos pensions du régime général au minimum d’un côté. Il veut nous obliger à capitaliser pour les banques et les assurances privées de l’autre côté.

Le gouvernement veut nous enfoncer dans la misère et offrir notre épargne forcée aux actionnaires des groupes financiers.

Le gouvernement veut engager nos économies et le fruit de nos privations dans une course folle à la spéculation. La crise financière est au bout de ce chemin. Comme aux États-Unis en 2008. Vous souvenez-vous ?

Ce gouvernement n’a pas de limite.

Entre nous et ce pouvoir, c’est la guerre. Il faut engager le combat. LE COMBAT C'EST MAINTENANT!

N’est-ce pas en combattant que nous ferons notre éducation au combat ? Certainement pas en restant spectateurs indifférents du désastre. Personne ne restera tranquille. Notre quotidien ne sera plus le même. Ne fuyez pas la lutte! Chacun sa responsabilité ! Chacun doit prendre sa part, dans son secteur ! La classe capitaliste a pris la décision de nous écraser, de détruire toutes les conquêtes ouvrières de plus d’un siècle de luttes, d’engagements et de sacrifices. Après l’offensive sur les retraites, il y aura encore une autre offensive de la part des capitalistes.

Après le gouvernement Macron, il y aura encore un autre Macron pour continuer la sale besogne. Après Macron il y aura d’autres MACRON! En Grèce, il ont cru à TSIPRAS, le MELENCHON GRECQUE, qui a fait les mêmes saloperies que MACRON ! Il n’y aura jamais de « sauveur suprême » ni d’issue dans le cadre de la tyrannie démocratique patronale ! Prenons notre destin en main ! L’ennemi est organisé de multiples façons ! Organisons nous en comité partout, atelier par atelier, service par service


L’espérance de vie à la naissance s’est allongée. Tant mieux. Mais l’espérance de vie sans incapacité stagne autour des 64 ans. Le progrès est donc tout relatif. La part des anciens à charge des actifs s’est élevée. Effectivement. Mais le nombre d’enfants à charge des actifs s’est aussi considérablement réduit, de sorte que le rapport global entre les actifs et les inactifs n’est pas si différent qu’après guerre. En assurant un travail productif aux 5 ou 6 millions de chômeurs que compte le pays, ne pourrions-nous pas dégager également les moyens supplémentaires pour assurer les conditions de vie les plus dignes à nos anciens ?


Bien sûr que nous pourrions assurer le bien-être à toute la population !!! La productivité du travail ne cesse de progresser. Et en privilégiant l’association et la mutualisation contre la concurrence et les intérêts propriétaires, nous produirions encore trop en travaillant 4 heures par jour ! La logique profonde de la société capitaliste, c’est priver le peuple travailleur du nécessaire pour élever la croissance de biens et services inutiles, et pour élargir toujours la sphère de la marchandise et du profit. Ils veulent nous amputer nos salaires et nos retraites pour financer des guerres, des bombes nucléaires civiles et militaires, pour construire des parkings et des déchets plastiques. Mais si un jour nous prenons conscience que nous travaillons pour rien, peut-être alors déciderons-nous de ne plus travailler pour de l’argent !!


Le 20e siècle a connu l'émergence de régimes issus ou inspirés par la contre-révolution stalinienne: des régimes de répression et d'exploitation de la classe salariée, des régimes de capitalisme d'État! . Les soit disant partis "ouvriers" dit "communiste"s "socialiste"s, mais aussi des organisations gauchistes (trotskistes, maoïstes, anarchistes), qui prônent les tactiques foireuses de "front unique" "front populaire" où encore de "front anti fasciste", mêlant nos intérêts avec celle de la bourgeoisie, constituent l'aile gauche de l'appareil politique du capital. Toutes ces fractions de gauche où d'extrême gauche de la bourgeoisie sont réactionnaires: elles sont des plus sournoises, et sont nos ennemis politiques. Ne nous laissons pas berner par les étiquettes et les logos! Notre classe doit s'organiser en toute indépendance sur la base d'un programme prolétarien de rupture avec toutes les forces de la réaction qui va de l'extrême droite jusqu'à l'extrême gauche opportuniste!


Adieu profit ! Adieu Capital ! Adieu inégalités de patrimoine ! Adieu rapport d’exploitation et de subordination ! Adieu actionnaires et patronat ! Adieu le salariat ! Place au droit d’usage ! Place aux travailleurs libres, aux rapports équitaires et à l’Association! Place à la socialisation de la production au profit de toutes et tous! Place au travail selon nos capacités ! Place à l’allocation des biens et des services selon les besoins ! Salarié(e)s des industries et des services, ouvriers, employés, cadres, techniciens, ingénieurs, chômeurs, retraités, étudiants, lycéens, nous ne sommes ni le peuple, ni citoyen! NOUS SOMMES LE PROLETARIAT! VIVE LE PROLETARIAT! LE PROLETARIAT VAINCRA!




Diffusez la plateforme jaune
Partagez vos idées!
Contacter nous!

​Telephone : ​07 52 49 14 29

Email : plateformejaune@gmail.com

​​​